Le Suivi individuel

L’ÉCRITURE COMME OUTIL DE CONNAISSANCE DE SOI

« Un homme qui croit être arrivé est un homme égaré. Toujours il faut recoudre les habits du voyage et repartir en soi-même. Ce n’est pas s’élever dont il s’agit mais s’enfoncer. La véritable ascension relève, en réalité, d’une descente dans les profondeurs. »
L’Usure des Jours, 2009, Grasset.

La poésie, le psychisme, la beauté, la pleine santé, la spiritualité ne sont pas des univers séparés. Bien au contraire, ils sont intrinsèquement liés.

Chaque être humain est une coordonnée mathématique de l’Univers, un point de rencontre unique situé sur le plan biologique, à qui il revient d’accomplir l’or qui lui est donné avec le plomb de son corps à sa naissance. Tout y est contenu. C’est le travail alchimique de chacun.


L’abscisse contient notre dimension psychique. C’est la ligne des générations.
L’ordonnée notre dimension verticale. C’est la ligne de l’âme.
Le plan constitue le biologique.

Un travail psychologique peut avoir lieu d’un côté, un travail spirituel de l’autre, les deux peuvent même se poursuivre en même temps sans pour autant susciter le rayonnement de la vie vivante en soi.
Pour que l’alchimie ait lieu, il est indispensable de réanimer le rapport poétique au monde, qui passe par la prise de parole de l’enfant-aux-cheveux-blancs, soit celui qui, en soi, sait tout.

Dans sa dimension intrinsèquement poétique, l’écriture donne voix à cette part d’enfance éternelle qui autorise l’individu à devenir sujet de lui-même.
Elle permet d’identifier les nœuds qui entravent son rayonnement vivant dans sa liberté, sa conscience et sa responsabilité ; de faire des liens entre l’abscisse de sa lignée biographique et l’ordonnée de son âme.

A la manière d’une chambre d’échos, le Verbe résonne par l’Incarné (l’Un-car-né) du corps-texte, pris dans la puissance de la lettre, ce qui entrave l’épanouissement de l’être. En reliant sa part psychique et spirituel au sein du biologique, il le délivre.

L’axe poétique est notre façon unique et singulière d’harmoniser nos coordonnées. De les interpréter. Mais aussi d’unir l’enfant et l’adulte en soi. De les relier. De marier la chair et l’esprit. « Penser avec son corps, il n’y a pas de plus grande tâche pour l’homme ». (L’Usure des jours, 2009)
C’est un au-delà de la morale qui travaille au rayonnement du vivant.
C’est l’identité de l’être.
Et ainsi, en déposant dans le creuset du Verbe le poids de ce qui l’empêche, l’individu découvre les possibilités réelles qui sont les siennes.

« Ne désespère jamais de vouloir devenir celui que tu es » affirmait Søren Kierkegaard.
Socrate ne disait pas autre chose lorsqu’il revendiquait le « souci de soi-même », Epimeleia heautou. C’est ce que l’homme doit et se doit.

COMMENT SE DÉROULE LE SUIVI INDIVIDUEL?
Le travail s’organise à partir d’une première journée où sont posées les problématiques qui permettent d’initier l’écriture.
Il se poursuit par demi-journée, journée ou session de deux jours, selon les disponibilités de chacun.
Chaque rendez-vous est à la fois l’occasion de déplier ce qui a déjà été écrit, et d’éclairer ce qui réclame de l’être encore.
Ils sont fixés dans le respect du rythme et des besoins de chaque personne.

La journée de travail se déroule de 10h à 18h avec un moment de pause où l’échange se poursuit autour d’un repas partagé dans l’un des restaurants du village.
En cas de travail sur une demi-journée  (10h-13h), le déjeuner est libre.
Tous les rendez-vous ont lieu dans la Drôme, à Dieulefit.

Lecture de manuscrits
Une lecture de manuscrit est proposée avec un retour en suivi individuel.

Merci d’envoyer votre texte par voie postale à l’adresse suivante :
En vivant, en écrivant
7, Chemin du Lavoir
26220 Dieulefit

Aucun manuscrit par mail ne sera accepté.

ACCÈS
Train direct depuis Paris, Lyon, Marseille pour Montélimar.
Un bus assure la liaison jusqu’à Dieulefit.
Horaires des BUS.
Pour ceux qui viennent en voiture : Par l’A7, sortie Montélimar, puis direction Dieulefit.

HÉBERGEMENT
Possibilité d’hébergement sur place dans de nombreux gîtes, hôtels, chambres d’hôtes ou Airbnb. N’hésitez pas à demander conseil et recommandation.

REPAS
L’échange se poursuit pendant le déjeuner (en cas de journée de travail complète) qui se partage dans l’un des restaurants du village. Gestion libre pour le dîner.

TARIFS
275 € la journée ou 150 € la demi-journée.

Pour la lecture des manuscrits : forfait de 275€ pour la première lecture du manuscrit accompagnée d’une demi-journée de restitution, puis tarifs habituels de suivi individuel à la journée ou demi-journée selon les besoins du manuscrit.

Pour tous renseignements supplémentaires et/ou pour prendre rendez-vous, merci de vous adresser par mail à
laurence.nobecourt@free.fr ou par téléphone au 06 67 63 81 06.