2021 – Post Tenebras Lux

Post Tenebras Lux, Editions du Cerf, 2021.
Presse

Incipit
« Il n’y a pas de péchés, il n’y a que des blessures, et lorsque je te demandais pardon dans la nuit, je savais déjà que ton pardon tu me l’avais accordé, car j’entrais avec mon bien-aimé dans la splendeur de notre sexualité. Nous qui n’étions qu’amour. Nous sommes partis sur le Nil, la felouque de nos rêves accrochée à nos peines, vers l’estuaire inconnu où s’élaborent, dans le neuf, toutes choses anciennes.
Nous sommes en route sans savoir, et pourtant chacun de nous reconnaît en l’autre cette connaissance qui l’anoblit et l’honore. Ô Adonaï, grâce te soit rendue qui t’est souvenu de mon nom, et m’a donné mon époux pour honorer l’Éros – divin soit-Il – sur la Terre.  »

4e de couverture
« D’un jadis plein de pères abusant de leur effarante arrogance, à la servitude contemporaine qu’un maternel tout-puissant soumet de sa loi, les corps se sont perdus dans leur lien à l’esprit et il n’y a plus qu’un monde de chair où la pulsion avance masquée sous des figures de mort. Ô Adonaï, où es-tu? La sexualité est une spiritualité peu commune. Je t’y vois plus que nulle part ailleurs. «